Make your own free website on Tripod.com

*** Édition ad hoc ***

Peut-on sauver la cathédrale?

Choisir
Le Père Donat Robichaud
Lire les textes de histo-bref
Peut-on sauver la cathédrale?
Faire route ensemble (collant)
Soldat jusqu'au dernier son du clairon.
Adrien Fougère (L'enfer de la guerre)
Puis après?
Évangéline en attende de Gabriel
Hirondelle dAcadie
Toujours prêtre au service de l'Église
Prêtre dans le coeur
Cap-Pelé 1964
Le musée de la presse acadienne
40 ans au coeur de la nature : scouts et guides
beaubassin-est/discours
Au nom d'une ROYAUTÉ à l'autre
Henri-Eugène Duguay
Raoul : Un amour pas comme les autres
Notre-Dame de Grâce
Survol 2000 Cap-Pelé
dieppe

cahedrale.jpeg

Il faut savoir vouloir; ce n’est pas tout. Il faut savoir exécuter

SAUVEGARDE DU MONUMENT DE LA RECONAISSANCE ACADIENNE
      La CATHÉDRALE NOTRE-DAME-DE-L’ASSOMPTION À MONCTON

S’il y avait une reconnaissance historique d’une responsabilité à tous les niveaux? Si tous décidaient être intéressés et heureux d’un partage à la sauvegarde de ce dont une façon ou l’autre ont tous été complices à notre symbole du monument de la renaissance acadienne? Si dix parts, chacun d’un million, de concert avec leurs partenaires et associés devenaient une réalité? 


Si la Société Nationale de l’Acadie et la Société des Acadiens et Acadiennes du Nouveau-Brunswick pouvaient s'en occuper et collaborer chacune dans sa compétence respective?


 La FRANCE 

En 1604 avec l’arrivée de Samuel de Champlain à l’Île Sainte-Croix c’est la fondation de l’Acadie au nom du roi de la France. Nous sommes encore debout en Acadie et nous y sommes pour rester. Si la France en prenait conscience?


PROVINCE de QUÉBEC

 La province de Québec aurait un million de descendances acadiennes. Au moins un premier ministre serait de descendance acadienne et plusieurs députés. Si cette francophonie partagée dans la même langue s’unissait? 


L’ANGLETERRE et sa MAJESTÉE

Avec l’arrivée d’explorateurs de l’Angleterre nous avons eu à lutter pour les mêmes terres. Après 1763 nous redevenons les sujets de l’Angleterre jusqu’à la confédération canadienne en 1867. La reine de l’Angleterre nous considère toujours ses sujets: l’Acadien Roméo LeBlanc a été son représentant comme gouverneur général du Canada, et si elle réalisait que sa dernière visite au Canada a été par son entrée à Halifax, anciennement Chibouctou en terre acadienne? Il en est de même pour le prince William et son épouse en 2011.


ASSOMPTION

 Suite à nos grands congrès à la fin du 19ième siècle et au long 

du dernier siècle à aujourd’hui, la société l’Assomption est devenue le symbole de notre relèvement et un guide à la sauvegarde et le maintien de notre renaissance. Si ce rêve se continuait?


CAISSE POPULAIRE ACADIENNE

La famille acadienne s’est grandement servi du système d’épargne de la Caisse populaire, c’est encore le cas aujourd'hui. Si de part et d’autres nous prenions conscience de notre force?


FÉDÉRAL et AUTOCHTONES

Le 24 juin 1610, le baptême du chef sagamo Membertou et de vingt personnes de sa tribu ont créés un lien incontestable avec les Acadiens. Quatre siècles plus tard, le 18 juillet 2003, dans le cadre de la  cérémonie historique de la réconciliation des Acadiens et des Amérindiens, à l’allée gauche de la cathédrale il y avait la mise en permanence de la statue de Sainte-Anne, patronne des Amérindiens. Si le gouvernement canadien et le ministère des Autochtones pouvaient comprendre que cela est une partie prenante à notre histoire commune de nos deux premiers peuples du Canada?


PROVINCES de L’ATLANTIQUE

 La grande famille acadienne habite toujours dans les quatre provinces de l’Atlantique, Terre-Neuve-Labrador, Île du Prince-Édouard, Nouvelle-Écosse et Nouveau-Brunswick se partageaient le pourcentage du million?


MONCTON, DIEPPE, RIVERVIEW

À plusieurs kilomètres, avant d’arriver dans Moncton, Dieppe et Riverview s’élève le symbole de la présence acadienne dans chacune des trois villes. Un héritage à en être fier. Une icône de notre présence. Si chacune se partageaient le million?


ARCHIDIOCÈSE de MONCTON

  À l’égal des autres intervenants, la participation financière de l’Archidiocèse est nécessaire afin de pouvoir continuer le culte dans le monument que Mgr Arthur Melanson nous a légué comme patrimoine. La statue de la patronne des Acadiens,  Notre-Dame de l’Assomption est dans l’allée à droite de la cathédrale. N’avons-nous pas le droit  de souhaiter que ce soit pour plus que les 75 ans dont nous célébrons cette année?  Si l’archevêque était le premier à s’embarquer? 


APPEL GÉNÉRAL

Si les communautés religieuses, organismes, associations, professionnels, particuliers, industries et la grande famille de la diaspora acadienne embarquaient eux aussi? 


Sera ce qui sera, Henri Eugène Duguay, Beaubassin-est.

henriduguay@rogers.com


Texte (presque intégral) publié sur le Moniteur acadien du 6 janvier 2011.

Édition ad hoc 
751 chemin LeBlanc 
Saint-André-LeBlanc, NB 
E4P 6B3, Canada

Cloquez ici pour me rejoindre

Enter supporting content here